Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous sommes en train de gagner la bataille que Philippe Séguin a commencée

Publié le par Debout La République Pas-de-Calais

Philippe Séguin nous a quittés un 7 janvier, il y a déjà trois ans.

Sa personnalité et sa pensée manquent à tous les vrais gaullistes, ceux qui partagent cette certaine idée de la France à laquelle il a consacré sa vie.

Philippe incarnait l’exception française où l’Etat, la République et la Nation, forment un tout, indissociable. L’horreur de voir son pays peu à peu se déliter aura miné cet amoureux de la France.

Résistant dans l’âme, il s’était, avant tous les autres, élevé contre la vente à la découpe de notre souveraineté nationale. Au début des années 90 j’avais été de ceux qui l’avaient épaulé dans son combat pour la France.

Près de 20 ans après, nous savons que son seul tort est d’avoir été un visionnaire avant les autres.

Pour s’en convaincre, je recommande à tous la lecture de son « Discours pour la France », prononcé lors du débat parlementaire sur le Traité de Maastricht. Tout y est dit : l’échec de l’euro et la crise économique qu’il entretient, la liquidation de notre modèle social, la prise en otage des démocraties européennes au profit d’une oligarchie.

Philippe Séguin se désespérait de voir le pays s’enfoncer dans le déclin et le régime des partis renaître. Il maugréait contre la médiocrité des dirigeants, leur lâcheté, surtout ceux qui faisaient semblant de l’admirer pour mieux le récupérer.

20 ans après m’être mis au service de cet Homme d’Etat et 3 ans après sa disparition, je suis convaincu d’une chose. Seul il a lancé une bataille que nous, les patriotes de tous horizons, sommes en train de gagner. Face aux puissances de l’argent, aux oligarques de Bruxelles et à des partis politiques PS et UMP soumis, les Français comprennent chaque jour l’arnaque de l’Union européenne et de la mondialisation sauvage.

Raison de plus aujourd’hui, pour rester fidèles à nos convictions, à ne pas dévier du cap que nous nous sommes fixés et proposer aux Français, qui ouvrent de plus en plus les yeux à mesure que la crise s’aggrave, la seule voie possible du redressement pour notre pays : celle d’un patriotisme républicain exigeant.

Certes l’anniversaire de sa mort est un jour de peine pour tous les gaullistes mais ce n’est pas un jour de nostalgie. Sa pensée, sa force et sa clairvoyance sont plus que jamais d’actualité. N’en déplaise aux sentencieux qui le moquaient autrefois, aujourd’hui les idées de Philippe Séguin sont en train de gagner.

Nous continuons notre combat pour une autre politique. Et bientôt nous célébrerons le redressement de la France qu’il espérait tant.

Publié dans Nicolas Dupont-Aignan

Commenter cet article