Le président normal ne voyage plus en train

Publié le par Debout La République Pas-de-Calais

 

Avec l’intervention française au Mali, François Hollande a renoncé à prendre le train pour des raisons de sécurité.

Avec l’intervention française au Mali, François Hollande a renoncé à prendre le train pour des raisons de sécurité. | (LP/OLIVIER CORSAN.)

 

Le normal a revêtu ses habits de chef de guerre et dit adieu… au train! François Hollande, qui avait assuré pendant la campagne présidentielle qu’il « prendrai(t) le train » parce qu’« il n’y a pas besoin de protection au-delà de ce qui est nécessaire », a choisi hier de se rendre en à Lille, à seulement une heure de Paris en TGV.

Ce petit changement s’explique par l’intervention française au Mali : « Il est indispensable que le président de la République, chef des armées, puisse rentrer plus vite à Paris […] sans être dépendant des horaires d’un train », avance l’entourage du chef de l’Etat, interrogé par le Lab d’Europe 1.

Publié dans Gouvernement

Commenter cet article