De Gaulle : « Le ciment de l’unité française, c’est le sang des Français qui combattent ! »

Publié le par Debout La République Pas-de-Calais

Discours du général de GaulleComme venu d’une autre époque, le discours du général de Gaulle nous exhorte à ne rien lâcher. À travers son discours aux Forces françaises libres, prononcé à Londres le 11 novembre 1942, il semble nous adresser, parmi tant d’autres, un message d’outre-tombe.
Celui-ci est d’autant plus important qu’il se situe trois jours après le débarquement allié en Afrique du Nord d’où la France Libre a été exclue. Cette situation fait dire à de Gaulle : « Sans la résistance française, les démocraties ne pourraient pas gagner la guerre. » Ce discours marque un tournant important pour la France libre.
« La masse française est unie, en réalité, sur trois impératifs que voici : premièrement, l’ennemi est l’ennemi. Deuxièmement : le salut de la patrie n’est que dans la victoire. Troisièmement : c’est dans la France combattante que toute la France doit se rassembler » énumère-t-il, convaincu que « le ciment de l’unité française, c’est le sang des Français qui n’ont pas, eux, accepté l’armistice ! Qui malgré retonde continuent à mourir pour la France de ceux qui n’ont pas voulu connaître, suivant le vers de Corneille, la honte de mourir sans avoir combattu. Oui, c’est le sacrifice total de certains, pour le salut de tous, qui rassemble toute la patrie ! »
La France qui se bat, la France qui ne renonce pas : là est vraiment l’âme de la France qui, après l’orage, renaîtra. Poursuivant son discours, très applaudi, le Général encourage ses troupes à continuer la lutte : « En vérité, tous les jours la nation plébiscite la France combattante. C’est vers elle qu’elle se tourne. C’est en elle qu’elle se reconnait. C’est d’elle seule qu’elle attend la direction de son combat ! »
C’est un message d’espoir qui nous est adressé. C’est dans le sang des Français patriotes et combattants que coule vraiment celui de la France. Et c’est tout une nation qui, de ces hommes, attend son salut, son rassemblement pour la victoire : « La France est rassemblée dans une seule volonté et une seule espérance. La France toute entière, à la seule exception des traitres. (…) La France sera rassemblée dans le dernier effort qui l’attend. Un seul combat, pour une seule patrie ! »
 
Voici le discours (source : INA.fr) :
 

Publié dans Politique

Commenter cet article